WTCR course 1 : Y. Ehrlacher contient A. Comte

Départ de la course 1 à Zandvoort

Yann Ehrlacher a remporté une course 1 pleine d’incidents lors de la WTCR Race of Netherlands, alors que le WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO a tenu en haleine une foule importante de fans dimanche après-midi à Zandvoort. 

Le pilote français a pris la tête au départ au volant de sa Honda Civic Type R TCR, puis a contenu les attaques d’un Aurélien Comte très inspiré au volant de sa Peugeot 308 TCR du DG Sport Compétition, dans une course marquée par une interruption et une période de safety car.

 

« Ce n’était quand même pas une course parfaite car je n’étais pas en pole position, mais je suis très heureux », se réjouissait un Ehrlacher rayonnant après la course.  « L’équipe a travaillé très dur pour être au top. La voiture semble l’une des meilleurs du peloton à l’heure actuelle. »

Un départ agité a permis à Ehrlacher de s’emparer de la tête pour virer en tête dans le long premier droit, Tarzan, alors que l’auteur de la Pole Position DHL Rob Huff se voyait débordé par les pilotes placés autour de lui. Il se retrouvait au troisième rang, derrière Comte, qui a surpris tout le monde devant lui pour s’infiltrer sur la ligne extérieure à Tarzan pour se hisser de la septième place sur la grille à la deuxième place.

« L’attente était longue sous les feux », explique Huff. « Les voitures VAG n’ont pas l’embrayage le plus solide. Lorsque je l’ai relâché, cela a glissé. »

Le chaos se poursuivait au virage numéro trois (Hugenholtz), une courbe à gauche derrière le paddock où Norbert Michelisz et le leader du championnat WTCR Yvan Muller s’accrochaient. La Hyundai i30 N TCR YMR de Muller finissait sa course à cheval sur le rail de sécurité, à la grande colère de Muller. Les deux voitures ayant besoin d’être dégagées, la course était une première fois neutralisée derrière la voiture de sécurité, puis naturellement stoppée par un drapeau rouge.

« C’est dommage de casser la voiture pour une 20ème place », lâchait Muller à son retour au stand. « C’est fou. Je ne sais pas pourquoi il a fait ça. Je suis concentré sur la voiture et si elle peut être réparée pour demain. »

La course repartait derrière la voiture de sécurité au quatrième tour, Ehrlacher menant le peloton devant Comte, Huff, l’Audi de Gordon Shedden et la Honda du Boutsen Ginion Racing de Benjamin Lessennes. Mais le jeune Belge de 18 ans avait clairement anticipé le départ depuis sa cinquième place sur la grille, et était appelé directement après le restart pour observer un drive-through. Il allait être classé 19e au final.

Le top 5 évoluait dans un mouchoir lors des tours suivants, Ehrlacher réussissant à creuser l’écart. Comte tenait sa position de manière impressionnante devant les expérimentés pilotes britanniques, Huff et Shedden, Jean-Karl Vernay complétant le top 5 dans le même wagon.

La voiture de sécurité était rappelée en piste au 11e tour après que Fabrizio Giovanardi sortait dans l’herbe au volant de son Alfa Romeo Giulietta TCR lors de sa bataille avec la Cupra TCR de Zsolt Zsabo. Le pilote italien finissait dans le mur à la sortie de Hugenholtz.

Une fois que la voiture était dégagée de la piste, la course reprenait une nouvelle fois pour deux tours de sprint jusqu’au drapeau à damiers. Comte était proche de Ehrlacher au restart, mais le leader gardait ses nerfs une nouvelle fois pour décrocher sa deuxième victoire de la saison.

Comte était ravi de son meilleur résultat en WTCR, alors que Huff complétait le podium malgré une grosse pression de Shedden. L’ancien pilote BTCC tentait une manoeuvre de dépassement sur la Volkswagen Golf GTI TCR du Sébastien Loeb Racing de Huff au 10e tour. Les deux hommes se touchaient, Huff conservant l’avantage pour aller conclure au troisième rang.

Vernay suivait son équipier Shedden sur la ligne, avec seulement 2 »440 qui séparaient le top 5 à l’arrivée.

La Honda du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport de Esteban Guerrieri terminait au 6ème rang devant le héros local Tom Coronel qui avait travaillé dur pour contenir une longue file de voitures pour les points de la 7ème place. Le Néerlandais se plaignait de problèmes chroniques de survirage sur sa Honda, mais faisait appel à toute son expérience de son circuit à domicile pour maintenait le paquet derrière lui.

Un peloton mené par la Golf de Mehdi Bennani, qui terminait devant les Audi de Nathanaël Berthon et Aurélien Panis.

Nouvelle désillusion pour le premier leader de la saison Gabriele Tarquini, qui connaissait un nouveau score vierge après une WTCR Race of Germany désastreuse. Le pilote italien ramenait sa Hyundai du BRC Racing Team jusqu’aux stands au 9ème tour alors qu’il évoluait à un lointain 22ème rang.

Le concurrent wildcard, Prince Bernhard van Oranje était au début de l’action au départ lorsque son Audi du Bas Koeten Racing sautait le départ depuis le fond de la grille. Après avoir observé un drive-through, il était classé 21ème, une place derrière son équipier Michael Verhagen.

L’action se poursuit sur la WTCR Race of Netherlands lundi matin avec la seconde séance qualificative, qui se tiendra à 8h30 heure locale, les courses 2 et 3 démarrant à 12h15 et 16h35, respectivement.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*