FFSA GT4: Bilan de Soheil Ayari et Nicolas Tardif

La Ginetta de Ayari-Tardif © Patrick Hecq

L’ouverture de la saison 2018 FFSA GT a mis en avant le regain de forme des Ginetta G55 GT4… et ce ne fut pas pour déplaire à Soheil Ayari et Nicolas Tardif.
 
Auteur du meilleur chrono des essais libres 1 (samedi), Soheil Ayari récidive avec la manière lors de la séance qualificative de la Course 2, signant la pole position avec un 0 »5 d’avance sur la Mercedes de Jim Pla (Team AKKA-ASP).

Pour la Course 1, Nicolas Tardif connaît davantage de difficultés avec le trafic (36 concurrents), il se classe 16ème.
 
Dans les premiers tours de la course 1 du dimanche, l’équipier de Soheil, Nicolas Tardif, gomme son retard après quelques virages, et pointe déjà 11ème au premier tour. Il réalise un relais parfait et parvient à éviter les embûches du peloton. Il est remonté jusqu’à la 7ème place à la mi-course alors qu’il rentre dans les stands pour le changement de pilotes. Le pilote de la #26 s’immobilise un peu trop loin par rapport à son box et la Ginetta perd quelques précieuses places.
 
Soheil Ayari ressort des stands 15ème et signe une remontée dont il a le secret, flirtant souvent avec le meilleur tour en course. Il profite aussi de quelques abandons et termine cette manche 1 à la 5ème place : « La course a été géniale, l’auto préparée par le Team CMR a très bien fonctionné » a commenté  Soheil.

Course 2
L’espoir était de mise le lendemain, avec un Soheil Ayari en pole position et gonflé à bloc. Soheil maintenait à distance la Mercedes de Jim Pla au départ lancé et prend quelques longueurs d’avance dans les premières boucles. Mais, la voiture allemande allait revenir après une quinzaine de minutes. Les deux pilotes détachés du reste du peloton offrent un récital aux spectateurs venus massivement. En bout de ligne droite, Soheil défend sa position par deux fois en croisant son adversaire, mais ne peut résister à la troisième salve. Il perd 3 » sur le leader mais revient à 2 » avant le changement de pilote.

Nicolas Tardif garde la cadence et sa 2ème place semble assurée. Mais, à dix minutes de la fin, les adversaires reviennent peu à peu. La #26 perd quelques positions et pointe 5ème à l’entame du dernier tour, engluée dans un peloton de plus en plus animé. En défendant sa place au freinage de l’ultime ligne droite, Nicolas Tardif freine un peu trop tard et part en toupie au freinage. Il termine sa course dans un bac à sable à quelques encablures du drapeau à damier.
 
« Nous aurions pu refaire un bon résultat en course 2. Le positif, nous retirons que la Ginetta peut désormais se battre sur tout type de circuit. À Pau, mi-mai, nous devrions tirer notre épingle du jeu avec cette auto très agile ! »

Une belle surprise: L’Alpine GT4 pour Ayari-Tardif à partir du meeting de Dijon
Une sacrée surprise attendait le Team CMR et ses pilotes en guise d’œuf de Pâques : l’annonce de disputer la suite du championnat GT4 au volant de la toute nouvelle Alpine A110 GT4 sera effective à partir du meeting de Dijon (13-15 juillet).
 
L’équipe d’Alès et ses duos de pilotes Ayari-Tardif et Jean-Tribaudini seront en effet les seuls en FFSA GT à rouler avec cette magnifique voiture voiture. Ils défendront les couleurs du mythique constructeur tricolore… Nous en dévoilerons davantage dans les prochaines semaines.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*