Africa Eco Race SSV : Pitout avec un engin passe partout !

Frédéric Pitout et Hervé Lavergne © Alain Rossignol

« C’est un engin de 1500 chevaux, le plus petit du rallye, qui passe partout et que nous allons essayer d’emmener au bout ! » déclare avec humour Frédéric Pitout (3ème Africa Race), en regardant son Polaris, une véritable puce comparativement aux Buggies qui l’entourent.

Son Polaris qui ressemble à un scarabée mangeur de sable et qui se reproduit très vite, puisque de plus en plus, les SSV pullulent en rallye-raid.

On peut dire que Frédéric Pitout en est un adepte depuis plusieurs saisons et son plaisir reste intact pour cette bestiole qui dégage un budget raisonnable. Il partagera l’habitacle avec Hervé Lavergne.

« C’est un 4 roues motrices, nous bénéficions d’une bonne équipe et nous sommes confiant. Un navigateur très sympa, au top, toujours de bonne humeur… Nous partons pour quinze jours de plaisir et 6000 km de parcours. Notre engin parait étonnant au premier abord, c’est fiable et nous allons essayer de l’emmener tous les jours aux arrivées. Si je le casse, ce sera ma faute, pas celle du véhicule… »

Les duellistes ont déjà tracé leur tactique : « Premièrement, prendre le véhicule en mains au Maroc puis nous essayerons de miser sur la navigation. C’est un tout. C’est un engin qui roule à 120 km/h maximum, nous devrons être rusé comme un fennec et surtout ne pas commettre d’erreur. Rien cassé, rouler proprement, prendre notre temps sur les grands bouts de ligne droite ou plat. Nous rattraperons le temps dans les parties sinueuses et dans les dunes, je l’espère ! On part serin, confiant mais c’est ma nouveauté sur cette édition africaine, c’est aussi l’inconnue. Il sera intéressant de tirer un bilan chaque jour. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*