Dakar: Nasser Al Attiyah rebondit chez Toyota

Nasser Al-Attiyah officiellement chez Toyota pour le Dakar

– Le double-vainqueur Nasser Al-Attiyah et son copilote Matthieu Baumel sont engagés avec Toyota Gazoo Racing pour le Dakar 2017.

– L’équipe sud-africaine se lance avec le ‘Toyota Hilux Evo’ dans l’aventure du deux roues motrices.

En manque de réussite sur les épreuves de shooting aux Jeux de Rio (éliminé en qualifications), Nasser Al Attiyah fixe en revanche ses ambitions au plus haut niveau sur le Dakar 2017.

Il s’y présentera au volant d’une Toyota, avec Giniel De Villiers et Leeroy Poulter comme coéquipiers… et peut-être dans le tout nouveau deux roues motrices conçu par la structure Toyota Gazoo Racing.

Il y a du neuf chez Toyota. Et du lourd ! Après sa deuxième place obtenue à Buenos Aires avec près de 35 minutes de retard sur la Peugeot de Stéphane Peterhansel, le bouillant Nasser Al Attiyah avait laissé entendre qu’il expérimenterait une nouvelle voie pour tenter de décrocher un troisième titre sur le Dakar, après 2011 et 2015. Le suspense a été entamé en cours de saison par ses apparitions concluantes au volant d’un Hilux, et c’est bien dans l’écurie Toyota Gazoo Racing que le pilote qatarien prendra le départ de l’édition 2017 : « J’ai roulé sur les cinq épreuves de coupe du monde FIA avec Toyota et j’ai gagné à chaque fois ! Alors je me sens en confiance et je crois qu’il y a une possibilité de s’imposer à nouveau sur le Dakar », précise Al Attiyah. Face aux collectionneurs de titres alignés par Peugeot et à l’armada des Mini, c’est une autre ‘dream tream’ qu’est sur le point de constituer l’équipe basée en Afrique du Sud : Al Alttiyah rejoint Giniel De Villiers, qui a mené Toyota sur le podium à quatre reprises dans les 5 dernières éditions, ainsi que Leeroy Poulter qui a poursuivi avec succès son apprentissage en terminant 5ème en 2016.

Le talent sera aussi associé à des nouveautés techniques, puisque Toyota prépare une version deux roues motrices du Hilux, baptisée ‘Toyota Hilux Evo’, qui entend rivaliser avec Peugeot et Mini en janvier prochain. Si le nombre et l’identité des pilotes au volant de ce tout nouveau pick-up sorti des ateliers reste encore secret, il bénéficiera cependant de la réglementation qui autorise notamment l’installation d’un système de gonflage-dégonflage automatique des pneus et d’une hauteur de débattement supérieure à son grand frère 4 roues motrices. Ce dernier quant à lui, aura désormais une bride d’arrivée d’air de 38mm qui réduira les effets de l’altitude sur son moteur atmosphérique. Soucieux de mener une comparaison minutieuse, Nasser Al Attiyah n’a pas encore tranché sur le modèle qu’il pilotera en janvier : « je me sens très à l’aise dans le 4×4, mais j’ai vraiment envie de tester davantage le buggy. Je l’ai pris en mains en Afrique du Sud, mais nous allons faire de nouveaux essais au Maroc à la fin du mois. C’est là que j’en saurai un peu plus. »

Communiqué ASO,  

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*