Merzouga Rally : Du sur mesure

© DR

Sur ses six premières éditions, le Merzouga Rally s’est imposé comme un lieu de confrontation entre les meilleurs pilotes mondiaux. Passé au rang de Dakar Series à compter de 2016, il investit aussi pleinement sa vocation de tremplin pour les plus jeunes d’entre eux. De retour de deux semaines de reconnaissances, le créateur de l’épreuve, Edoardo Mossi, a rédigé avec finesse les road-books des six journées de course. Des ateliers de formation ont également été préparés par Marc Coma, directeur sportif de l’épreuve.

 

L’école du Dakar… avec Marc Coma en instructeur
« Notre ambition, c’est de permettre à des jeunes pilotes de moto de pouvoir se lancer, sur une course adaptée à leurs capacités, et qui les plonge en même temps dans les réelles difficultés du rallye raid : la navigation et l’endurance », explique Marc Coma. Et le quintuple vainqueur du Dakar a maintenant préparé une série d’ateliers auxquels seront invités tous les pilotes présents sur le Merzouga Rally. Quatre thèmes seront abordés tout au long de cette formation : « Le tout-terrain, rouler en conditions hostiles » (techniques de pilotage dans les dunes, rios, etc.), « La préparation du road-book, un enfer » (astuces, plongée dans le lexique…), « L’entrainement physique, chemin vers le Dakar » (notions sur l’hydratation, planning de travail…), ‘Tour d’horizon du Dakar’ (valeurs, chiffres-clé…). A vos crayons…!

Un rallye semi-itinérant, avec bivouac dans l’Atlas
En comptant le prologue, les chronos seront ouverts pendant six jours sur le Merzouga Rally. Le contact avec le sable et les dunes sera immédiat, et cette année les pilotes seront amenés à boucler leur paquetage plus souvent. Notamment, ils devront affronter une étape marathon avec bivouac dans l’Atlas à 2000m d’altitude : « les 3ème et 4ème étapes sont tracées sur des parcours inédits. Tout d’abord sur des plateaux, où il faudra aussi trouver des points de descente dans des canyons, détaille Edo Mossi. La deuxième partie de cette étape marathon sera ensuite un vrai test de navigation, très technique, où l’on fait défiler une case de road-book au kilomètre ! »

La classique de Merzouga : une spéciale 100 % dunes
On l’appelle le circuit du Grand Prix des dunes : une boucle de 35 kilomètres à parcourir deux fois, avec départ en ligne donné au bord d’un lac. Les deux heures de spéciale donnent l’avantage aux plus à l’aise sur le sable, et peuvent s’avérer décisives dans l’optique de la victoire finale : « L’année dernière, c’est sur cette étape que s’est joué le titre entre Svitko, Farres et finalement Botturi », se souvient Mossi.

Porte ouverte aux enduristes…
Découvrir les dunes du Sahara et faire ses premiers pas en rallye raid. Avec le Merzouga Rally, les pilotes qui murissent le projet de faire le Dakar ont l’occasion de s’étalonner, dans des conditions beaucoup plus accessibles, en particulier pour les Européens. « Par exemple, les enduristes peuvent venir avec leur moto : les ravitaillements ont été positionnés en fonction de leurs réservoirs, plus petits que celui des motos préparées pour le Dakar », insiste Edo. Particularité du Merzouga, le rallye prévoit un road-book d’entraînement, sur un parcours de 30 kilomètres que les pilotes peuvent emprunter à volonté le jour des ‘vérifs’ et du prologue.

Une course, trois parcours
Le souhait d’accueillir de nouveaux participants a conduit les organisateurs à proposer deux formules plus accessibles aux motards et quadeurs moins expérimentés mais attirés par le tout-terrain. Ainsi, un parcours ‘Expert’ reprend environ 75 % de la distance totale à couvrir sur la version ‘Pro’. Dans le cadre d’une formule axée sur la découverte, ceux qui s’engagent sur le parcours ‘Raid’ seront encadrés par un guide, et vivront ensemble une initiation au pilotage dans les dunes et à la navigation.

Deux billets a saisir pour le Dakar Challenge
Sur le Merzouga Rally, le Dakar Challenge récompensera les vainqueurs de deux catégories différentes. Tout d’abord, le vainqueur du classement général gagnera son inscription sur le Dakar dans le cadre de ‘Licence to skill’, tandis que le plus rapide de ceux qui n’ont jamais participé sera invité au titre de ‘Rookie of the Year’.

Communiqué ASO,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*